charles-burckelEn 1160, le verre d'amitié que l'on servait aux pèlerins qui se rendaient au Mont Saint Odile était du vin issu des vignes de Gertwiller et des alentours. Ceux-ci pour l’anecdote historique de Gertwiller.

Notre Domaine est très vieux et nos recherche généalogique prouve qu'il porte le nom de Burckel depuis six  générations, en effet :

Emmanuel HEILIGENSTEIN
Mathieu et Barbara HEILIGENSTEIN ( -1813 et -1819)
Benjamin et Marie Madeleine BURCKEL HEILIGENSTEIN (1802-1864 et 1803-)
Jean-Jacques et Caroline BURCKEL (1829-1901 et 1837-1887)
Emile et Marie BURCKEL (1863-1928 et 1865-1938) et Charles et Louise SCHWARTZ (1874-1939 et 1884-1930)
Frédéric BURCKEL (1901-1988) et Jeanne  SCHWARTZ (1907-1985) et Jean-Paul SCHMITT (1910-1983) et Jeanne BOEGLER (1910-1989)
Charles BURCKEL (1933) et Liliane SCHMITT (1937)
Thierry JUNG (1962)et Danielle BURCKEL (1961)
David JUNG (1982)

frederic-burckelToutes ces personnes ont contribué à son développer et  en on fait ce qu'elle est de nos jours.
Leurs volonté était qu'elle reste une exploitation familiale et qu'elle perdure.
La liste se rallongera en fonction des recherches mais nous retenons la date de 1802 pour la création, date de naissance de Benjamin, le premier Burckel, vigneron.

Comme toutes les exploitations en Alsace, il y eu des périodes où l’on vivait uniquement de la vigne et d’autre où l’on rajoutait la polyculture. Entre 1950 et 1958, Frédéric livrait de nombreux restaurants à Strasbourg mais aussi à Cannes où un cousin était horticulteur.

Au moment de la crise viticole Alsacienne dans les années 1960, qui a engendré la création de la mise d’origine, c’est à dire que les vins doivent être mis en bouteille en Alsace, Charles a favorisé l’élevage tous en continuant la vigne.

En 1975, Liliane et Charles donnent un nouveau tournant à l’exploitation avec la valorisation des bouteilles.

vendangesEn 1984, la première récolte de raisin pour élaborer le Crémant Traditionnel est initié par Thierry. Il sera commercialisé en 1986 et place l’exploitation parmi les premières petites structures à élaborer lui-même leur Crémant.

En 1989, Thierry décide de récolter du Gewurztraminer selon le cahier des charges de la Sélection de Grains Nobles.

En 2005, David s’installe sur l’exploitation après avoir fait son stage d’installation de six mois dans une exploitation conduite en Agriculture Biologique.
Après un an de travail, il trouve que l’on ne peut pas rester si proche du « Bio » et pousse ses parents a signer la charte en avril 2007. En effet, l’exploitation travaillait la terre et ne se servait que de produit de traitement pour lesquels Thierry n’avait pas de réactions allergiques.

Dans la même année, Thierry réalise un de ses rêves, acquérir des parcelles de Grand Cru Moenchberg, très convoitées.

En 2010, le label AB est acquit et David participe au groupe de travail pour la charte « Vinabio » que nous appliquons dès 2010 sur certains vins.